Now Reading
Tunisie-AMEA Power UAE : signature d’un accord de réalisation d’une centrale électrique photovoltaïque à Kairouan

Tunisie-AMEA Power UAE : signature d’un accord de réalisation d’une centrale électrique photovoltaïque à Kairouan

Ce mardi 26 septembre 2023, le Premier ministre, M. Ahmed Hacheni, a présidé une cérémonie de signature d’un accord visant la réalisation d’une centrale électrique photovoltaïque dans la région de Kairouan, d’une capacité de 100 mégawatts.

 

La Tunisie, représentée par le ministère de l’Energie, la société émiratie AMEA Power, et les bailleurs de fonds, la Banque africaine de développement ont signé au Palais du Gouvernement à la Kasbah, un accord pour achever un projet de production d’une centrale électrique utilisant l’énergie solaire dans la ville de Kairouan, d’une capacité de 100 mégawatts.

La mise en œuvre de ce projet s’inscrit dans le cadre de l’appel d’offres de projets de production d’électricité à partir des sources d’énergies renouvelables.

Le coût total d’investissement du projet est estimé à environ 80 millions de dollars, soit l’équivalent de 250 millions de dinars. Les travaux débuteront d’ici un mois, la station entrant en production au cours du dernier trimestre 2024.
A travers la réalisation de projets d’énergies alternatives, la Tunisie vise à améliorer son indépendance énergétique, réduire son déficit énergétique, diversifier le mix énergétique pour la production d’électricité, réduire le coût du soutien alloué au secteur énergétique, outre développer l’économie verte et contribuer à l’effort mondial en matière de réduction des émissions de gaz.

See Also
Digital Quality of Life Index Tunisie

Le Premier ministre Ahmed Hachani a déclaré, à l’occasion : « Ce projet vise à diversifier les sources d’énergie en s’appuyant sur les énergies propres et en maîtrisant les technologies de l’énergie solaire afin d’accompagner le pays dans sa transition énergétique dans les années à venir, en plus de stimuler les investissements. dans ce domaine tout en supprimant les obstacles et en surmontant les difficultés des investisseurs.

Il a déclaré que le projet remonte à l’année 2018, appréciant l’engagement de l’investisseur émirati dans ce projet et la contribution de la Banque africaine de développement, du Fonds monétaire international pour achever son processus de mise en œuvre sur le terrain.

Scroll To Top