Now Reading
Une Révolution Solaire : Inauguration de la Première Station de Recharge pour Voitures Électriques en Tunisie

Une Révolution Solaire : Inauguration de la Première Station de Recharge pour Voitures Électriques en Tunisie

Une étape importante a été franchie dans la transition vers la mobilité électrique en Tunisie avec l’inauguration de la toute première station de recharge pour voitures électriques. Cette avancée significative a eu lieu au siège de l’Agence nationale pour la maîtrise de l’énergie (Anme), marquant ainsi un tournant majeur vers un avenir plus propre et plus durable sur les routes du pays.

Lors d’une conférence de presse organisée à cette occasion, le Directeur Général de l’ANME, Fethi Hanchi, a souligné l’objectif essentiel de ce projet : démontrer la viabilité de l’énergie solaire en tant que source d’alimentation pour un transport totalement respectueux de l’environnement. La station a été mise en service avec l’aide de Assad», fabricant de batteries, « BYD », marque automobile, « Alphanis », une société de production de panneaux photovoltaïques 100% tunisiens et « Sun Solution », installateur de panneaux solaires photovoltaïques.

Il est estimé qu’une étude sur la tarification de la recharge électrique sera élaborée par l’Anme d’ici le début de 2024.

En ce qui concerne le prix d’achat, les utilisateurs peuvent compenser la différence de coût entre ces deux types de véhicules grâce aux économies d’énergie réalisées par la suite. À cet égard, il a appelé les banques à envisager de financer cette différence de prix entre les voitures électriques et les voitures conventionnelles.

See Also
IFTM Top Resa Tunisie

De plus, les droits de douane sur les équipements de recharge des véhicules électriques ont été réduits à 10 %, et la taxe sur la valeur ajoutée a été ramenée à 7 %, conformément à l’article 24 de la loi de finances 2023, publiée dans le Jort le 23 décembre 2023.

Selon une étude publiée en 2021 par le ministère de l’Environnement, le déploiement de 50 000 véhicules électriques d’ici 2025 et de 130 000 d’ici 2030 permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre équivalentes à 2,2 millions de tonnes de CO2.

Scroll To Top