Now Reading
Oumouk Tangou : et la pluie fut !

Oumouk Tangou : et la pluie fut !

Oumouk Tangou ou Omek tannou est une ancienne tradition tunisienne d’invocation de la pluie. Héritée de la tradition berbère et punique, Ommek Tangou est Tanit, déesse carthaginoise de la fertilité et de la croissance. Elle se manifeste sous la forme d’une poupée que l’on habille (souvent un bâton avec des morceaux de tissus) et que les enfants promènent dans la rue et ce lors d’une sécheresse. « Tanit » a peu à peu changé au fil des âges pour devenir son nom à notre époque « OMMEK TANGOU », mais elle a gardé la même tâche dans l’esprit de ceux qui ont cru en elle. Les anciens Phéniciens sanctifiaient Tanit comme déesse de la fertilité et de la maternité. Selon leur croyance, elle leur fournissait une pluie utile.

En Tunisie, nos histoires de grands-mères nous ramènent à ce rituel souvent pratiqué par les enfants, un souvenir au fond mélodique. Le chant « Oumouk tango, ô femmes, demande à Dieu de faire pleuvoir » (أمك طانقو يا نساء طلبت ربي عالشتاء) évoque Ommek Tangou comme un objet de substitution s’inscrivant dans l’invocation divine par les rites. Connu aussi sous l’appellation « Geyma » ou « 9ayma » , le chant diffère d’une région à une autre «Geyma ya chahloula, inchallah tasbah mabloula, geyma ya geyma inchallah trawah ayma ».

En Tunisie, le rituel pour célébrer « Ommek Tangou » consiste à réaliser une structure en bois en forme de croix, sur laquelle sont posés les vêtements d’une femme, puis les enfants la portent. Ils parcourent les ruelles et les routes en chantant des comptines à la demande de la pluie.

De nombreux étrangers ont remarqué l’existence de cette coutume en Tunisie, parmi lesquels l’observateur civil à Kairouan, Charles Monchikor, qui a parlé des filles des gelées qui marchent avec un long bâton en forme de poupée.

« Tanit » a peu à peu changé au fil des âges pour devenir son nom à notre époque « OMMEK TANGOU », mais elle a gardé la même tâche dans l’esprit de ceux qui ont cru en elle. Les anciens Phéniciens sanctifiaient Tanit comme déesse de la fertilité et de la maternité. Selon leur croyance, elle leur fournissait une pluie utile.

 

See Also
Startup Village Tunisie

 

wepostmag 2017

Scroll To Top