Now Reading
Cinémathèque Tunisienne : Célébration de l’héritage du cinéaste-écrivain Sénégalais Ousmane Sembène à partir du 17 novembre

Cinémathèque Tunisienne : Célébration de l’héritage du cinéaste-écrivain Sénégalais Ousmane Sembène à partir du 17 novembre

Cinémathèque Tunisienne Célébration héritage cinéaste-écrivain Sénégalais Ousmane Sembène 17 novembre

La Cinémathèque Tunisienne met à l’honneur l’œuvre complète du réalisateur et écrivain sénégalais Ousmane Sembène (1923-2007) à travers un cycle de projections intitulé « L’aîné du cinéma africain : Ousmane Sembène», qui se déroulera du 17 novembre au 9 décembre 2023 à la Salle Tahar Cheriaa. En plus des projections, des lectures de l’œuvre du cinéaste-écrivain auront lieu le vendredi 1er décembre à la Bibliothèque Mohamed Mahfoudh.

Ce nouveau cycle propose la projection de 11 films, dont « La Noire De… » (1966, 65′), lauréat du Tanit d’or de la première édition des Journées Cinématographiques de Carthage (JCC) en 1966. Ce long-métrage sera projeté avec deux courts métrages, « Borom Sarret » (1963) et « Niaye » (1964). Les autres films au menu sont des longs métrages : « Le Mandat » (1968), Emitai (1971), « Xala » (1974) adaptation de son roman éponyme paru en 1973, « Ceddo » (1977), « Camp de Thiaroye », un film coréalisé avec Thierno Faty Sow (1988), « Guelwaar » (1992), « Faat-Kiné » (2000) et « Moolaade » (2004).

Deux projections sont prévues pour chaque film avec un sous-titrage en français. L’engagement de ce cinéaste dans la défense des causes de son pays et de tout le continent africain s’est illustré dans des films qui ont décroché de nombreuses distinctions. Citons, par exemple, « Camp de Thiaroye », qui a remporté le Grand Prix du Jury à la Mostra de Venise en 1988, et son tout dernier film, trois ans avant son décès en 2007, « Moolaadé », qui a reçu en 2004 le Prix « Un Certain Regard » au Festival de Cannes ainsi que le prix spécial du jury au Festival international du film de Marrakech.

Tout au long de sa carrière cinématographique et littéraire, Ousmane Sembène, parti à l’âge de 84 ans, a publié plusieurs livres, dont des romans et des nouvelles. Son premier roman, « Le Docker Noir », paru en 1956, a été suivi de titres tels que « Ô pays, mon beau peuple » (1957), « Les bouts de bois de Dieu » (1960), L’harmattan (1964), Xala (1973), Le dernier de l’Empire (1985), et Niiwan (1987).

Il est également l’auteur d’un recueil de nouvelles, « Voltaique » (1962), ainsi que d’une nouvelle parue en 1966, « Le mandat », précédée de « Vehi Ciosane ».

Il est à rappeler qu’un hommage à Ousmane Sembène était au menu de la 34ème édition des JCC, coïncidant avec la célébration du centenaire de sa naissance (1923-2023), dont la tenue a été annulée en solidarité avec la Palestine.

Fidèle compagnon de feu Tahar Chériaa dans le parcours de naissance des JCC, ce pionnier du cinéma africain a œuvré pour l’indépendance des cinémas du Sud et pour défendre les causes de sa patrie et de l’Afrique. Le « Père des cinémas africains » a forgé durant sa carrière cinématographique un véritable plaidoyer contre la perte de l’identité culturelle africaine et pour la résistance contre les oppressions de tous bords.

Voici la liste des films de Ousmane Sembène et les dates de leur projection :

LE MANDAT, 91′, 1968

Vendredi 17 novembre (18h30)

Mardi 5 décembre (18h30)

XALA, 128′, 1974

Samedi 18 novembre (16h00)

Samedi 9 décembre 2023 à 18h30)

– CAMP DE THIAROYE, 148′, 1988

Samedi 18 novembre (18h30)

Mardi 28 novembre (18h30)

– EMITAI, 95′, 1971

Mardi 21 novembre (18h30)

Vendredi 8 décembre (16h00)

– GUELWAAR, 113′, 1992

Mercredi 22 novembre (18h30)

Samedi 9 décembre (16h00)

– MOOLAADE, 124′, 2004

See Also
PIB par habitant Malgré difficultés Tunisie positionne juste derrière Algérie surclasse largement Maroc

Jeudi 23 Novembre (18h30)

Samedi 2 décembre (18h30)

– BOROM SARRET (22′, 1963), NIAYE (30′, 1964) et LA NOIRE DE… (65′, 1966)

Mercredi 29 Novembre (18h30)

Vendredi 8 Décembre (18h30)

CEDDO, 120′, 1977

Vendredi 1er décembre (18h30)

Mercredi 6 décembre 2023 à 18h30)

FAAT-KINÉ, 120′, 2000

Samedi 2 décembre (16h)

Jeudi 7 décembre (18h30)

 

Scroll To Top